Recherche

Articles associés

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Art et photographie »

Albert Baronian
coédition La Centrale électrique
textes français, anglais, néerlandais
ISBN 978-2-87317-346-3
256 pages, illustrations noir et blanc et couleur, 16,5 x 22 cm, cousu
25 €, 2009

Catalogue de l’exposition de La Centrale électrique, à Bruxelles, du 19 juin au 29 septembre 2009. Cette exposition retrace le parcours d’un passionné d’art contemporain et des artistes, Albert Baronian, qui, avec audace, en 1973, ouvre sa première galerie dans son appartement bruxellois, à l’époque où seuls deux lieux majeurs existaient dans ce secteur : la galerie MTL à Bruxelles et le Wide White Space à Anvers. Sentant l’effervescence de la scène artistique bruxelloise en dialogue tendu avec la scène artistique parisienne, il décide de présenter des artistes d’avant-garde, comme ceux de « Supports/Surfaces », fait découvrir au public belge l’arte povera, avec des artistes tels que Zorio, Merz, Penone, inconnus en Belgique et qui, depuis sont devenus incontournables sur la scène internationale. Alain Séchas, Georges Baselitz, sont aussi passés par ce lieu précurseur. Il lance aussi de nombreux jeunes artistes, comme Didier Vermeiren, Michel Frère, Benoit Platéus, Marc Trivier, Marie José Burki, Wang Du, Lionel Estève, etc. L’exposition rassemble des œuvres historiques majeures et aussi de nouvelles créations de ces artistes.

Un long entretien d’Albert Baronian avec Virginie Devillez est accompagné d’images d’archives ainsi que de témoignages de Jan Hoet, Xavier Canonne et Daniel Vander Gucht. Œuvres de Marie-José Burki, Changha Hwang, Robert Devriendt, Daniel Dezeuze, Lionel Estève, Michel Frère, Ludger Gerdes, Florian Maier-Aichen, Xavier Mary, Mario Merz, Xavier Noiret-Thomé, Giulio Paolini, Benoit Plateus, Eric Poitevin, Ry Rocklen, Ivan Salomone, Charles Sandison, Alain Séchas, Bruno Serralongue, Marc Trivier, Claude Viallat, Wang Du, Thomas Zipp, Gilberto Zorio.